Vers un nouveau modèle de société

L’urgence de ralentir – Arte – 2014 :

L urgence de ralentir from Nardisto on Vimeo.

Synopsis : Aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel est allé à la découverte d’initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes.

« D’abord ils vous ignorent, ensuite, ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez » Gandhi

 

Sacrée croissance – Arte – 2014 :

Synopsis : Face à la crise et aux risques écologiques, il faut repenser de fond en comble notre modèle de société fondé sur la croissance. Locales et solidaires, des solutions alternatives existent. Le nouveau documentaire de Marie-Monique Robin témoigne de celles qui vont – peut-être – orienter notre futur.

Exemples d’actions concrètes que l’on peut entrevoir dans ce reportage :
– Mise en place de plus de jardins ouvriers ou potagers urbains pour inciter à l’autosuffisance (impact environnemental plus faible)
– Favoriser l’installation d’énergies renouvelables en individuel ou collectif et éviter les intermédiaires entre la fabrication et la consommation et donc des gains d’argent pour le consommateur (nombreuses actions similaires au Danemark)
– « fresh city farm » communauté canadienne dans la banlieue de Toronto qui produit des légumes et les revend aux citadins (peu de transport) à un prix moins cher que le marché (pas d’intermédiaires) sous forme de paniers hebdomadaires
– Créer une monnaie locale pour favoriser l’achat local (et pourquoi pas proposer des emprunts sans intérêt avec cette monnaie ? )
Exemple du Chiemgauer Allemand ; Les explications wikipedia :
Il existe des billets de 1, 2, 5, 10 et 20 Chiemgauers. Chacun équivaut respectivement à 1, 2, 5, 10 ou 20 €.
Pour être valable, il faut que chaque billet reçoive tous les trois mois un timbre qui correspond à 2 % de sa valeur. Ce système appelé oxydation de la monnaie ou monnaie fondante est une taxe pour encourager la circulation de la monnaie. Il fut inventé par Silvio Gesell. La dépréciation de la monnaie encourage en effet la consommation et l’investissement au détriment de la thésaurisation.
Le Chiemgauer, considéré comme équivalent à l’euro, circule dans la région de Chiemgau de la façon suivante :
* les consommateurs échangent 100 € contre 100 Chiemgauers à une association qu’ils veulent soutenir sans devoir faire de don. Ils peuvent ensuite les dépenser dans des magasins locaux, à parité avec l’euro
* les magasins qui acceptent les Chiemgauer peuvent les dépenser à leur tour pour leur propres achats ou les revendre 95 € les 100 à l’émetteur des Chiemgauers. La perte est consentie car ces magasins gagnent la clientèle des consommateurs qui participent au programme
* les associations achètent 100 Chiemgauer à 97 € et les vendent aux consommateurs 100 €, d’où un bénéfice de 3 € à chaque transaction
* le bureau émetteur des Chiemgauers en vend 100 pour 97 € et il les rachète à 95 €, la différence remboursant les frais administratifs
– Au Bhoutant  : création du BNB (bonheur national brut) :
Le BNB repose sur 4 piliers : Conservation de la nature, la promotion de la culture, le développement d’une économie soutenable, la bonne gouvernance
Ces piliers sont repartis en 9 domaines : le bien être psychologique, la santé, l’éducation, l’utilisation du temps, la diversité culturelle, la bonne gouvernance, la vitalité des communautés, la diversité écologique, le standard de vie
Ces 9 domaines constituent l’indice du BNB
« le BNB a entraîné une révolution pédagogique résumée en 2 objectifs clés : le développement de l’autonomie et des capacités de résilience des enfants »
« nous devons apprendre à nos enfants ce que signifie la résilience : le fait d’être ferme, être capable de résister aux tentations et de dire non »
Exemples d actions politiques mises en place pour un meilleur BNB :
=> Interdiction de la publicité au nom de la protection de l’environnement
=> Transition pour un pays avec une agriculture 100% bio à l’horizon de 2020
=> Avoir une empreinte carbone neutre : 60% du territoire recouvert  de forets ; Abatage des arbres et mines strictement réglementé
=> politique sur le Tourisme très restrictive dite de haute valeur ajoutée et faible impact : les taxes payées par les touristes servent à financer la santé et l’éducation qui sont gratuits pour tous

« Questions à se poser : où en est le monde ? quels sont les enjeux ? quelle place nous occupons dans le cadre plus large des choses ? »

« Dans l économie actuelle le problème c’est la dette ! »

« Non au PIB (produit national brut) et la croissance qu’on y associe ; Oui au monde sans croissance »

« Nous pouvons nous tourner vers un meilleur mode de vie dans ce monde simplement en mettant de coté et en reléguant dans le passé tout ce que nous possédons afin de s’ouvrir sur le futur »

« Agir et ne pas attendre que la technologie résolve nos problèmes ; il faut agir avec la technologie et non pas se cacher derrière »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s